Coaching Solutionniste®

Construire ensemble des solutions

Le Coaching Solutionniste®

Qu’est-ce que le coaching solutionniste® et quels sont ses spécificités ?

A l’origine inspiré des travaux de Gregory Bateson (1972), le coaching solutionniste® est une approche innovante du coaching centré sur les solutions. Le coaching solutionniste® associe l’approche coaching aux techniques de la thérapie brève orientée solutions et combine des outils de la communication éricksonienne, de l’hypnothérapie solutionniste, et du coaching PNL.

Sommaire

Histoire et fondements du Coaching solutionniste®

Le Coaching Solutionniste® propose un regard nouveau sur le Coaching Professionnel et le Coaching de Vie.

Il trouve ses sources dans les travaux de Steve de Shazer avec son entretien solutionniste, mais aussi dans les travaux du Dr Milton H Erickson, et des outils et modèles créés par la PNL (Programmation Neuro-Linguistique) du Dr Richard Bandler. Ainsi, le Coaching Solutionniste® s’inscrit dans le courant historique de l’approche de l’école de Palo Halto en Californie. Elle est particulièrement efficace pour le Coaching Professionnel et le Coaching de vie.

Tandis que bien souvent, les démarches de coaching s’intéressent au problème à résoudre pour amorcer le changement, le coaching solutionniste® est centrée sur les nouvelles solutions à mettre en place.

Selon les travaux de Steve De Shazer, l’espace des problèmes est différent de l’espace des solutions.

Alors plutôt que de s’intéresser au « Pourquoi ça va mal ? », le questionnement de l’approche solutionniste est orienté vers le « Comment faire pour aller mieux ?». Il s’agit alors pour le client de trouver un cadre qui lui permette de réaliser ses objectifs, et de se centrer sur la recherche de solutions et leur mise en oeuvre.

Retour au sommaire

L’approche traditionnelle du coaching orientée problème

Lorsque le Coach s’adresse au client en interrogeant le problème, son objectif est de comprendre et se faire une représentation du problème. Ceci est très pratique pour expliquer le problème et le questionnement est explicitement ou implicitement structuré vers la question du « Pourquoi? ».

Cette approche est basée sur l’expertise du coach qui vise alors à lever les résistances du client, comprendre sa non-motivation, rétablir la coopération du client.

Ce faisant, cette méthode est orientée vers la compréhension du passé et du problème du client. C’est l’exploration de “l’espace problème” qui ne contient pas de solutions.

Retour au sommaire

Une nouvelle approche orientée solutions

L’approche du coaching solutionniste® offre au client une perspective tournée vers l’avenir, là où il n’y a pas de problème, mais que des solutions.

C’est une approche qui n’est pas basée sur la compréhension du problème par le coach, mais qui au contraire est orientée vers une découverte des perspectives par le client. Pour ce faire, le coach pose des questions factuelles, à propos du “quoi? » et du « comment? » dans une perspective de futur concret à court terme.

Retour au sommaire

Les grands principes du coaching solutionniste®

Contrairement au Coaching traditionnel, le coaching solutionniste® ne vise pas à résoudre un problème ou à comprendre le passé. Le coaching solutionniste® vie à agir sur les processus du client pour l’aider à faire émerger et à vivre SA solution ! Ci-dessous quelques grands principes :

  • L’orientation des efforts n’est pas tournée vers le passé, mais vers le futur, vers le changement, l’état ou l’objectif désiré.
  • Centrer le processus du coaching sur l’élaboration de la solution permet d’éloigner les jugements, les ancrages du passé, et la négativité.
  • Quelles que soient les difficultés rencontrées, le client possède toutes les ressources utiles pour atteindre son objectif.
  • C’est la mise à jour des ressources du client qui lui permet d’atteindre SA solution.
  • Il importe d’inciter le client à être actif, pour un changement positif et des résultats rapides.
  • La mise en responsabilité du client dans la construction de la solution augmente sa motivation.

Retour au sommaire

Principales Techniques et Outils du Coach Solutionniste®

Le Coaching Solutionniste® prend principalement appui sur les outils de la communication éricksonienne, les outils du changement de la PNL, et les outils de l’approche orientée solution et l’entretien solutionniste de Steve de Shazer. Ci-dessous, un résumé des principales techniques du Coach Solutionniste®

  • La question de l’utilité : elle consiste à interroger le client sur les bénéfices attendus par le processus de communication en cours : “qu’est-ce qui est utile pour vous ?”
  • La question miracle : la fameuse question miracle de Steve de Shazer invite le client à décrire de manière riche le jour suivant le moment où le problème sera résolu : “… imaginez que pendant la nuit un miracle s’est produit et votre solution est là, à votre réveil… Quels sont les changements que vous constatez ? et comment est-ce que les autres remarquent que les choses vont mieux?”
  • La question des échelles : elle consiste à demander au client l’évaluation de l’atteinte de ses objectifs : “sur une échelle de 0 à 10 où vous situez-vous?” et “quel est votre objectif et comment l’atteindre?”
  • La recherche d’exceptions : un des grands principes de l’approche orientée solutions, c’est que l’intensité du problème varie constamment. Il s’agit alors de trouver des idées pour résoudre le problème : “quand avez-vous déjà connu des situations où le problème n’est pas survenu? Quand était-ce? Comment avez-vous rendu cela possible ?”
  • Les succès du passé : inviter le client à se remémorer comment il a déjà été capable de gérer ou de résoudre le problème
  • La reformulation réflexive qui a la vertu de rassurer le client, de permettre une meilleure synchronisation et permet d’inviter le client à développer ses idées et solutions
  • Changer le carde (les recadrages issus des travaux du Dr Erickson et de la PNL), en aidant le client à donner une interprétation positive et alternative à ses mots ou actions qu’il jugeait problématiques
  • Les compliments indirects : inviter le client à décrire en termles poositifs ce qu’il a accompli, par exemple en disant “waouh, comment avez-vous fait pour accomplir cela aussi rapidement?”
  • Les questions du progrès pour consolider les changements et focaliser sur le progrès : “qu’est ce qui va mieux?”
  • La prescription de tâches d’observation, pour orienter le client vers le changement
  • La prescription de tâches stratégiques, pour agir sur le processus, modifier les habitudes, ou stopper les tentatives de résolution qui ne fonctionnent pas
  • La question de continuité, pour identifier ce qui va déjà bien, et ce qui n’a pas besoin d’être changé : qu’est-ce qu’ill ne faut surtout pas changer dans la situation actuelle ?
  • Pour consolider le changement, la tâche de prédiction qui va renforcer une intentionnalité positive : demander au client de prédire chaque soir, au coucher, s’il va réussir ou non le lendemain son objectif”

Retour au sommaire

Présupposés et citations concernant l’approche orientée solution

“Chaque personne est un individu unique. La psychothérapie doit s’adapter pour aller à la rencontre de la spécificité de l’individu, et non façonner la personne pour qu’elle s’adapte à elle.” (Dr Milton H. ERickson)

Ce qui est adapté et juste pour une personne ne l’est pas forcément pour une autre. Seul le client connaît ses besoins. En lui permettant de fixer ses objectifs et de construire sa solution, on l’installe dans une position d’expert.

“Il est possible d’obtenir des changements rapides ou de résoudre rapidement des problèmes.” (Steve De Shazer)

Les attentes et croyances du Coach conditionnent le résultat de la démarche. Il n’y a que peu de rapport entre l’intensité du problème et la vitesse de sa résolution.

“Dans l’approche orientée solutions, l’intérêt est porté sur ce qui est réalisable et qui peut être changé, plutôt que sur ce qui est inaccessible et qui ne peut pas être changé.” (Iso Kim Berg)

Les objectifs du Client doivent être bien définis, réalistes et réalisables dans un délai raisonnable. On s’intéresse à ce qui peut être modifié, aux éléments les plus accessibles au changement. On préfère se centrer sur la réalisation d’objectifs modestes mais concrets, pour faire bouger le “processus”, les habitudes du client, car les répercussions agiront sur tous les autres domaines de vie.

“Si quelque chose ne fonctionne pas, faites autre chose” (Richard Bandler)

Ce présupposé de la PNL nous indique non seulement d’arrêter de faire ce qui ne fonctionne pas (les fameuses tentatives de résolutions non-opérationnelles de Bateson qui maintiennent le sujet dans son système dysfonctionnel), mais nous invite aussi, dans une optique solutionniste, à faire plus de ce qui a déjà marché.

Retour au sommaire